«

»

Mai 06

DECONFINEMENT GROUPE

PRINCIPES GÉNÉRAUX DU PLAN :

 

  1. Maintien de la généralisation du travail à distance pour tous les collaborateurs qui peuvent exercer leur activité à domicile sur une période de plusieurs semaines après la date du 11 mai 2020 ;
  2. Limitation stricte de la présence sur site des collaborateurs dans une proportion déterminée et qui pourra s’accroître au fil des semaines ou des mois en fonction de l’évolution de la situation sanitaire ;
  3. Maintien d’une interdiction des déplacements et des réunions physiques et passage à un stade de « limitation » lorsque les conditions le permettront ;
  4. Définition de règles sanitaires individuelles et collectives strictes qui devront être impérativement respectées par tous les collaborateurs susceptibles d’intervenir sur les sites ;

DECONFINEMENT EN 3 PHASES :

Le projet de la direction se décline en trois phases

  1. Phase 1 : aujourd’hui jusqu’à la fin du confinement décrété par le Gouvernement prévu, à ce jour, jusqu’au 11 mai 2020.
  2. Phase 2 : à partir du 25 mai 2020 (initialement au 18 mai) au plus tôt jusqu’au 30 juin 2020.Période au cours de laquelle certains collaborateurs pourront à nouveau commencer à intervenir sur site dans des conditions strictes.
  3. Phase 3 : à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’à une date indéterminée

Phase 1 :

Aujourd’hui jusqu’au 11 mai 2020 (date actuelle de fin du confinement).

  1. Maintien du travail à distance généralisé;
  2. Seuls les collaborateurs dont les activités ne sont pas réalisables à distance sont autorisés à accéder aux sites. A titre d’exemple : gestion du courrier, activités PCA, exploitation DIMEX des sites. Les collaborateurs concernés doivent être munis d’une attestation employeur ad hoc.
  3. Autorisation exceptionnelle temporaire (48 à 72 heures) de déplacement sur site pour les collaborateurs avec une attestation employeur pour récupération ou réparation de PC

Phase 2 :

A partir du 25 mai 2020 (initialement au 18 mai) – au plus tôt – jusqu’au 30 juin 2020

  1. Prolongation du travail à distance généralisé pour le maximum de collaborateurs qui sont en situation d’exercer leur activité à distance.
  2. Limitation stricte de la présence sur site à un taux maximum de 25% de collaborateurs afin de permettre le respect des règles de distanciation sociale. Les collaborateurs suivants seront prioritaires :
    • Priorité 1 : Les collaborateurs dits PCA qui réalisent déjà des activités sur site (tri du courrier, gestion de dossiers physiques, éditiques, chantiers…) ;
    • Priorité 2 : Les collaborateurs actuellement non-équipés pour exercer leur activité à distance avec des modalités d’accompagnement spécifiques en cas de difficultés exprimées à revenir sur site ;
    • Priorité 3 : Les collaborateurs « en demande de retour sur site » et dont la situation individuelle justifie de le permettre après accord examen préalable et accord du management et de la DRH compte tenu de difficultés liées au confinement (fort isolement, besoin de lien social). Afin de permettre un suivi et un contrôle de la proportion maximale de 25% de collaborateurs sur site, chaque direction devra établir une liste nominative des personnes concernées.

A noter que durant cette phase 2,

  1. Autorisation ponctuelle et limitée de déplacement sur site, selon une planification à respecter, pour les cas suivants : récupération de matériel PC nomade ou réparation d’incidents SI bloquants.
  2. Interdiction des réunions physiques. Privilégier le recours aux dispositifs de communication à distance.
  3. Interdiction des déplacements extérieurs y compris inter-sites. Chaque collaborateur susceptible d’intervenir sur site ne peut accéder qu’au site auquel il est affecté.
  4. Interdiction d’accueillir les visiteurs externes à l’exception des seuls prestataires nécessaires au bon fonctionnement des sites.
  5. Interdiction d’accueillir des clients.

Phase 3 :

A compter du 1er juillet 2020 et jusqu’à nouvel ordre

  1. Montée en charge progressive du taux de présence sur site : > à 25% jusqu’à 50% maximum
  2. La montée en charge progressive du taux de présence pourra être revu à la hausse ou à la baisse en fonction de l’évolution de la situation sanitaire en France. Un point sera réalisé dans le courant du mois de juin 2020 à cet effet.
  3. Instauration d’une organisation par rotation au sein de chaque Direction pour permettre aux équipes de travailler de façon alternative, une semaine sur deux par exemple, à distance et sur site.
  4. Interdiction des réunions physiques de plus de 50 personnes (à confirmer courant juin 2020 en fonction de la situation sanitaire).
  5. Limitation des déplacements professionnels au strict nécessaire et après accord préalable du management (à confirmer courant juin 2020 en fonction de la situation sanitaire).
  6. Forte recommandation de continuer à privilégier les outils de communication à distance y compris pour les réunions

Les retours sur sites s’accompagneront de règles sanitaires strictes

Le port du masque sera obligatoire dans l’ensemble des lieux ouverts de l’entreprise si le respect des mesures de distanciation sociale ne peut être assuré en permanence, dans les lieux de passage (ascenseurs, couloirs …) et pour toutes réunions ou discussions entre personnes.

Le nettoyage des locaux sera quotidien

La réouverture progressive des accueils visiteurs et des accueils clients se fera en fonction des secteurs et des régions autorisés par le Gouvernement et sous condition de mise en place de mesures de protection qui restent à préciser.

L’utilisation des ascenseurs sera limitée à 2 personnes maximum.

Le « stationnement » dans les lieux de passage sera interdit.

L’occupation des locaux collectifs se fera avec l’attribution d’une place attitrée aux collaborateurs qui exerceront une activité dans les locaux, mais les tables de travail seront occupées à raison d’un siège sur deux et avec l’obligation de n’avoir aucun collègue en vis-à-vis.

Les salles de repos et de détente ne seront pas accessibles qu’elles soient localisées au RIE ou dans les étages et seront considérées en restriction d’utilisation (nombre de personnes simultanées limité, pas de stationnement…).

L’ouverture des RIE sera possible sous conditions de mesures spécifiques définies et mises en œuvre par le prestataire. Il sera aussi possible de déjeuner sur son poste de travail.

Règles spécifiques :

Pour les commerciaux – MDPRO et MDE en déplacement :

  1. Mise à disposition de masques et de gels hydroalcoolique individuels pour le personnel
  2. Mise à disposition d’un stock de masques destinés aux clients
  3. Accord préalable formel du client sur le principe d’une visite chez lui

Commerciaux – MDP en agences :

  1. Installation de panneaux en plexiglass pour les bureaux d’accueil clients
  2. Mise à disposition de masques et de visières pour le personnel
  3. Mise à disposition de gels hydroalcoolique collectifs
  4. Ouverture des agences exclusivement sur RDV en phase de réouverture

Logistique – Tri du courrier :

  1. Mise en place de moyens de protection spécifiques
  2. Réflexions sur l’aménagement des espaces de travail et/ou l’organisation d’équipes alternées.

Risques psycho sociaux

Une enquête sur les risques psycho sociaux est en cours de définition. Un sondage des salariés sera effectué afin de déterminer ceux qui veulent revenir sur site et ceux qui veulent poursuivre le télétravail. Mais à ce sujet, la direction a été claire : l’objectif est la généralisation du télétravail, et seuls 25% des salariés pourront revenir sur site avant le 30 juin, 50% à partir du 1er juillet.

Cas des salariés qui ne peuvent pas télétravailler :

La direction semble vouloir être coercitive pour les collaborateurs qui ne peuvent pas télétravailler et qui ne veulent pas revenir sur site. Ils pourraient être contraints à poser des congés ou des RTT ou à se mettre en congé sans solde…

 

Vos élus