Déc 12

Négociations Annuelles Obligatoires 2018

Négociations Annuelles Obligatoires 2018

 

Dans le cadre des NAO 2018, Vos élus du MDPRO de la CFE CGC ont participé à deux séances « d’informations » en novembre, portant, notamment, sur un bilan des rémunérations des années 2016 et 2017, sur la Directive de la Distribution de l’Assurance (DDA) et sur les projets de la Direction concernant la rémunération à venir. Cette dernière partie n’entrerait pas dans l’enveloppe allouée à cette négociation, incertaine à ce jour ; nous vous tiendrons bien sûr informés.

1 – Quelques chiffres:

La rémunération moyenne des conseillers du MDPRO s’établit à 57 900 € brut annuel en 2016 avec une baisse globale de 2% attendue à fin 2017.

Une moitié des conseillers étant au-dessus de 49100 € brut annuel et l’autre moitié en-dessous (médiane).

Notre commission de maintien est de 9,1 M d’€ au global, en 2016 avec une forte augmentation sur 2017 (+10%) pour arriver en fin d’année à environ 10 M d’€ pour le réseau. La commission de maintien moyenne est de 7100 € brut annuel / conseiller.

2 – Les impacts de la DDA :

La Directive de la Distribution de l’assurance qui entrera en vigueur courant 2018 sur notre métier.

Les cinq « piliers » de la DDA qui s’imposent à nous sont les suivants :

  • Devoir de conseil et informations précontractuelles,
  • Mise en conformité de la formation professionnelle des distributeurs et honorabilité,

     . Politique et modalités de rémunération des distributeurs (salariés ou non)

  • Gouvernance et surveillance produits,
  • Politique de prévention et gestion des conflits d’intérêts.

L’impact principal pour nous est le pilier sur les modalités de rémunération du réseau et logiquement, a fait l’objet d’une proposition d’évolution de notre rémunération variable pour la rendre « DDA compatible ». Pour ce faire, il suffit d’y intégrer une « Prime Qualitative ».

Parfait !!! Sauf lorsqu’on nous annonce que cela se fera à « ISO Enveloppe de Rémunération ».

Pour mémoire La Mondiale contribue de 80 à 100% du bénéfice du groupe selon les années…

3 – Le projet de la Direction :

  • Diminution de notre commission de maintien de 25% toute l’année y compris sur le stock des années passées!
  • Possibilité de compenser cette diminution par une « Prime Qualitative » composée de plusieurs critères déclenchables à 0% – 50%- 100% et ce après analyse sur 12 mois puis versée en Avril de l’année suivante !!!

La direction souhaite donc nous ponctionner une commission « acquise », durement gagnée, reflétant pleinement la pérennité et la qualité de notre travail. Elle rémunère à peine le temps passé en actes de gestions de plus en plus conséquents et depuis plusieurs années. Cette commission est aussi un élément majeur de fidélisation des collaborateurs dans le temps.

N’y aurait-il pas d’autres objectifs cachés ?

Connaissez-vous le jeu « Qui perd, perd » ?

Bien que nous ne sommes pas entrés dans les négociations, voici le constat de départ :

Exemple chiffré : Pour une commission de maintien de 1000 €/mois :

  • Minoration de 25%, donc commission de maintien de 750 €/mois soit 3000 € /an en moins !
  • Possibilité de récupérer les 3000 €/an manquant dans 16 mois, à condition de déclencher l’ensemble des critères à 100%.

Un seul constat :

UNE PERTE CERTAINE !

UN GAIN HYPOTHETIQUE !

4 Réflexion et analyse :

Nous nous interrogeons tous, régulièrement, sur une possible réforme de la rémunération, une modification de notre contrat de travail, le tout, souvent lié au déploiement d’un « Réseau Unique ».

Notre direction a une vision globale sur le développement du groupe et surtout sur les économies qui lui sont imposées.

A l’heure où : les clauses de désignations sont tombées, des activités commerciales du groupe sont sur le déclin par manque de produits compétitifs et trop cher (MDE), d’un manque de matière et de nombreux départs, on nous parle, de la réorganisation de l’ensemble du réseau commercial, avec un manager et une équipe mixte composée des 3 marchés. Vous comprendrez certainement que nous commençons à redouter l’ouverture de nos portefeuilles. Pour la Direction, c’est de la synergie.

En 2008, quel était le mot d’ordre ? LA SYNERGIE, des marchés et des portefeuilles. Presque 10 années plus tard ! Rien, ou bien des balbutiements.

Pourquoi ? Des directions Régionales qui n’ont jamais vraiment voulu imposer l’échange ou la synergie entre les marchés. Mais surtout les DR ont compris très vite les tensions et les arbitrages que cela pouvait créer.

Nous, Elus, Conseillers, comme vous, nous ne pouvons que constater que tout est lié.

Pourquoi faire une nouvelle réforme de rémunération avec le risque de remise en cause de notre contrat de travail, suivie certainement d’un nouveau PSE, qui déplairait fortement à notre Direction Générale et, bien entendu, coûterait cher à un moment où les économies sont le maître mot ?

Insidieusement, la Direction ne serait-elle pas en train de le faire “en off” et ce, sans rien remettre en cause au niveau juridique ?

On récapitule :

  • Grignoter ¼ de notre commission de maintien en nous faisant croire que c’est juste une « mise en conformité pour être DDA compatible »
  • Un manager qui animerait et déciderait d’ouvrir nos portefeuilles à des conseillers de son équipe MDE, MDP, qui ne sont pas impactés dans leur rémunération par la chute d’un contrat.
  • Une cible qui va se restreindre au TNS

Il y aura fatidiquement une limite en perte de rémunération, au-delà de laquelle s’imposera la sortie.

Oui ! Nous sommes certainement à l’aube d’un réel changement de nos conditions de travail et de rémunération.

Nous savons que nous sommes en fin d’année, que décembre est très souvent un mois compte double, que vous vous dites que notre modèle ne peut pas changer.

Réveillons-nous !!! C’est en route !!! Nous allons avoir besoin du plus grand nombre de conseillers prêts à se mobiliser pour faire entendre raison à la Direction et défendre des années de travail !

Levez la tête du guidon quelques minutes !!!

Nous ferons en sorte de vous tenir au courant des évolutions. Cependant le nombre d’envoi de courriers étant limité par la Direction; nous pourrons vous tenir au courant en temps réel mais pour ce faire, inscrivez-vous sur notre site internet pour nous donner l’autorisation légale de communiquer avec vous par push-mail ; et envisager des actions concrètes début 2018…

Merci à vous tous et toutes pour votre implication dans cette négociation difficile.

Déc 11

En réponse à notre lettre ouverte au COMEX et notre rencontre du 05/04/2017 avec Mr RENAUDIN

Courrier de M. RENAUDIN_06-07-2017

Nov 21

Synthèse du Bulletin Confédéral N°36

La CFE-CGC partage l’avis de Madame la ministre de la santé sur le coût du management défaillant.

  • 1 Agnès Buzyn, ministre de la santé, s’est interrogée sur le coût du management défaillant pris en charge par l’Assurance maladie. De nombreuses études confirment que les coûts liés à ces pathologies (stress, mal-être, épuisement professionnel…) sont d’origine professionnelle.

 

Alors oui, les troubles psychiques liés au travail doivent enfin être reconnus en maladie professionnelle ! Oui, le coût des pratiques managériales défaillantes doit donc être imputé aux comptes des employeurs !

En chiffre :

–  2016 : 25 % des arrêts de travail avaient un lien avec le travail et 27 % d’entre eux étaient liés aux pratiques managériales (enquête BVA/ REHALTO)

–  480 000 salariés et agents du service public en souffrance psychologique (Institut de veille sanitaire)

–  100 000 salariés et agents de médecine victimes d’épuisement professionnel… (Académie de médecine)

Alertant depuis des années sur ces dépenses liées à des organisations de travail délétères, En savoir plus »

Nov 09

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Jeudi 9 novembre 2017 :

 

REPRESENTATIVITE

 

LA FEDERATION CFE-CGC DE L’ASSURANCE GAGNE SON PROCES EN CONSEIL D’ETAT

 

Après plus de 4 années de procédure,  la Fédération CFE-CGC de l’assurance a gagné son procès qui lui permet de retrouver l’intégralité des voix qui lui revenaient.

 

Ces mêmes voix (plus de 3000) chez les non cadres, avaient été contestées par la CFDT, non validées par la ministre du travail, même traitement par le Haut Conseil du Dialogue Social… Ceci malgré de nombreuses démarches de la Fédération CFE-CGC  de l’Assurance pour leur faire entendre raison.

 

Cette décision du 8 Novembre clarifie définitivement le paysage de la représentation syndicale dans la branche de l’Assurance, notamment  sur la capacité de la CFE-CGC à présenter ses candidats non cadres sur leurs listes électorales.

 

La CFE-CGC est  désormais solidement confirmée à la Deuxième place avec plus de 19% de représentativité au plan national, en très forte progression par rapport aux 4 années précédentes.

 

La ministre du travail devra donc rédiger un nouvel arrêté de représentativité conforme à cette décision.

 

 

Joël Mottier, Président Fédération Assurance CFE-CGC

Mai 22

MD PRO: la transformation des modes de distribution

Lors du Comité d’Entreprise qui s’est tenu le 25 avril dernier, il nous a été présenté un diapo sur les premières réflexions et méthodes de travail pour aborder « la transformation des modes de distribution. » Par premières réflexions, il faut comprendre qu’une orientation est déjà en cours.

La présentation a été axée sur la distribution des 3 marchés et le mode de fonctionnement actuel; le tout décliné en 4 thèmes. En savoir plus »

Avr 26

Représentativité syndicale 2017 : forte progression de la CFE-CGC

Pour être considérée comme représentative et donc être en capacité de négocier et signer des accords collectifs, une organisation doit recueillir au moins 8 % des suffrages exprimés. Pour la CFE-CGC, cette mesure s’effectue dans son champ catégoriel (techniciens, agents de maîtrise, ingénieurs et cadres).

La Fédération CFE CGC de l’Assurance se réjouit du très bon résultat constaté à l’issue du calcul de la représentativité dans l’Assurance en France. Nous cumulons donc 18,58% de représentativité réelle sur l’ensemble des collèges, et 22,35% en catégoriel. C’est la progression la plus importante de toutes les Organisations syndicales de la profession. En savoir plus »

Avr 20

Lettre ouverte à la Direction: suite

Pour faire suite à la lettre ouverte adressée aux membres du COMEX en date du 15 mars 2017, une délégation intersyndicale composée de :

Messieurs VANDECASTEELE, MONTARON et ELICEYRI pour la CFDT,

Messieurs LEFEVRE, AMBROSINO et FUENTES pour la CFE-CGC,

a été reçue le 5 avril 2017 par Monsieur RENAUDIN, accompagné de Madame ARCANGELI et de Monsieur JACQUEMIER.

Au cours de cette réunion, notre délégation a rappelé la teneur de cette lettre ouverte et insisté notamment sur le sentiment de malaise et tensions En savoir plus »

Avr 18

Réclamations salariales 2017

L’équité et le contrôle de la distribution des augmentations individuelles et des primes de Performances (d’Objectifs ) deviennent primordiaux pour tous les salariés cadres et non cadres à statut administratif.

Chaque année vos élus CFE CGC administratifs et commerciaux recensent les réclamations salariales et les potentielles situations salariales discriminantes des salariés cadres et non cadres Monsois, Parisiens, Assistantes du réseau commercial afin de représenter et défendre leur dossier auprès de la Direction des Ressources Humaines du GIE LA MONDIALE GROUPE.

Afin de pouvoir prétendre à ce dispositif, il faut en AMONT que le collaborateur ait fait une demande de RDV auprès de sa hiérarchie afin d’évoquer ensemble ses désidératas.

En cas de non aboutissement, le collaborateur pourra entreprendre une démarche de réclamation salariale portée par la CFE CGC.

Pour cette année les demandes sont à formaliser auprès de vos représentants CFE CGC ou sur notre site Web avant le 30 avril 2017 !

Adressez-nous vos réclamations…..

Pour information, en cas d’échanges infructueux avec votre hiérarchie, les critères initiaux de recevabilité sont initialement basés sur : – Dispositions spécifiques relatives aux seniors, – Dispositions spécifiques relatives à l’égalité hommes/femmes, – Les salariés n’ayant pas bénéficié d’augmentation individuelle depuis plusieurs années, – Révision de la classification, – Autres situations particulières à étudier…

Vos Représentants Administratifs :

Pascal LEFEVRE, Cyril FRANCHES, Luis ESTRIGA.

Vos Représentants Commerciaux :

Guy RIBIERE, Georges WAKNINE, Patrick BENNEZON.

Soyez acteurs, rejoignez-nous, adhérez à La CFE-CGC pour défendre vos intérêts !

Avr 13

Les résultats de l’intéressement 2016 sont très favorables:

Malgré certaines craintes, aux vues de l’année difficile, que nous avons rencontrée, les résultats de l’intéressement 2016 sont une nouvelle fois favorables.

Contrairement à l’exercice 2015, le taux de l’enveloppe distribué sera un peu plus faible (8.05% en 2015 contre 8.20% en 2016). Cependant, la masse salariale 2016 étant plus élevée que 2015, cela se traduit par un intéressement pour chacun assez comparable à celui versé l’an dernier.

Le détail des critères ayant permis le calcul de cet intéressement vous seront communiqués ultérieurement.

La projection des primes en fonction du salaire brut (base temps plein) pour une présence toute l’année est la suivante: En savoir plus »

Avr 03

SCOOP! intéressement

Nous avons le plaisir de vous informer qu’une prime complémentaire d’intéressement de 250€ sera attribué prochainement à l’ensemble des Collaborateurs.

Concernant l’intéressement 2017, basé sur les résultats 2016, il nous a été annoncé qu’il sera un bon “cru”, sans avoir d’autres précisions. Nous reviendrons vers vous plus en détail dès confirmation du montant alloué en fonction des tranches de salaire annuel brut.

 

Vos élus,

Articles plus anciens «