«

»

Avr 04

NAO 2019 : NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES DES COLLABORATEURS ADMINISTRATIFS DE L’UES LA MONDIALE

Après plusieurs mois de négociations infructueuses qui ont abouti sur un logique refus de l’ensemble des Organisations Syndicales de l’UES LA MONDIALE de valider les désespérantes et incompréhensibles propositions de notre DRH, nous avons enfin été partiellement entendus ce mardi 03 avril 2019.
Bien que la communication fût régulièrement différenciée, il faut être conscient que cette avancée a été obtenue grâce à une position ferme et partagée par l’ensemble des organisations syndicales, dont votre CFE-CGC, sur un total refus d’accepter une augmentation collective insuffisante pour les collaborateurs. On ne peut que souhaiter que cette synergie puisse se renouveler afin de bénéficier d’une meilleure écoute de la part de notre DRH dans l’intérêt de la défense des intérêts de toutes et tous.
Nous avons obtenu dans le cadre des Dispositions relatives à la rémunération :
Une augmentation du salaire fixe mensuel des collaborateurs relevant de la Convention Collective Nationale d’Assurances du 27 mai 1992 dans les conditions définies ci-après :

Au 1er avril 2019, pour tous les collaborateurs justifiant d’une ancienneté minimale de 18 mois à la date du 1er avril 2019 :

  • + 1,5 % sur les salaires hors primes de fidélité et d’expérience jusqu’à 35 000 € ;

  • + 1,2 % sur les salaires hors primes de fidélité et d’expérience de 35 001 € jusqu’à 45 000 € ;

  • + 0,8 % sur les salaires hors primes de fidélité et d’expérience de 45 001 € jusqu’à 65 000 €.

Il est bien précisé que ces taux d’évolution ne sont pas cumulatifs.

Les salaires sont appréciés sur la base d’un temps plein au 31 mars 2019 incluant les primes de fidélité et d’expérience (ainsi que les AI 2019 en conséquence des dates d’application)

1330 bénéficiaires administratifs pour une enveloppe budgétaire portée à 450 000 € pour le périmètre administratif.

 

Dans le cadre des dispositions au temps de travail, les éléments sont :

 

Les journées du vendredi 31 mai 2019 et du vendredi 16 août 2019 seront non travaillées pour l’ensemble des collaborateurs administratifs (à l’exception des services dont l’activité et l’organisation du travail nécessitent une présence minimum obligatoire).

Pour les services dont l’activité rendrait nécessaire la présence de toute ou partie des équipes, chacun des directeurs concernés définira cette présence minimale au regard des exigences de son activité.

Ces journées seront donc déduites des droits RTT

La Direction accorde un jour de congé supplémentaire à prendre sur le mois de décembre 2019. Cette journée se substituera à la journée dite « arbre de Noël ».

Concernant les particularités des congés et prises de RTT des assistantes commerciales du marché des professionnels les éléments sont :

La période de congés payés d’été des équipes de vente est fixée du lundi 15 juillet 2019 au vendredi 30 août 2019.

La réunion de rentrée pour toutes les Inspections est fixée au lundi 2 septembre 2019.

Dans le but d’assurer une bonne organisation des bureaux d’inspection, chaque assistante commerciale aura à positionner trois semaines consécutives de congés sur le mois d’août 2019.

A titre exceptionnel, la hiérarchie, après concertation avec la Direction des Ressources Humaines, pourra accorder la prise des congés payés sur la période du 1er juillet 2019 au 14 juillet 2019 pour répondre à des contraintes personnelles et familiales justifiées par le collaborateur.

Par ailleurs, sachant que les modalités de fonctionnement de chaque bureau d’inspection et de direction régionale privilégient la présence d’une assistante chaque lundi travaillé, il sera toutefois autorisé la prise de ce jour sur RTT ou congé une fois dans le mois, après autorisation du responsable ou lorsque le planning de travail le permet.

Pour rappel ou comparatif, alors que l’inflation 2018 avait été constatée à 1,8%, nous avions dans le projet d’accord initial que souhaitait nous imposer notre Direction, jusqu’à fin mars 2019, les éléments suivants :

« Il est proposé une augmentation du salaire fixe mensuel des collaborateurs relevant de la Convention Collective Nationale d’Assurances du 27 mai 1992 dans les conditions définies ci-après :

 Au 1er janvier 2019, pour tous les collaborateurs justifiant d’une ancienneté minimale d’un an à la date du 31 décembre 2018 :

 

  • + 0,8 % sur les salaires hors primes de fidélité et d’expérience jusqu’à 35 000 € ;
  • + 0,6 % sur les salaires hors primes de fidélité et d’expérience de 35 001 € jusqu’à 45 000 € ;
  • + 0,4 % sur les salaires hors primes de fidélité et d’expérience de 45 001 € jusqu’à 55 000 € ;
  • + 0,3 % sur les salaires hors primes de fidélité et d’expérience de 55 001 € jusqu’à 65 000 €.

 

Il est bien précisé que ces taux d’évolution ne sont pas cumulatifs.

Il sera vérifié que chaque collaborateur dont la rémunération est au plus égale à 65 000 €, perçoive un montant annuel minimal d’augmentation collective de 220 €. 

Les salaires sont appréciés sur la base d’un temps plein au 31 décembre 2018 incluant les primes de fidélité et d’expérience. »

Le budget alloué initialement étant seulement de 340 000 €…